L’Association « Au Rythme de l’Espoir » fait bouger le monde du handicap.


 

Concilier handicap et accès aux lieux de culte.

Nous ne mesurons que trop peu les bienfaits dont nous disposons au quotidien. Qu’en est-il de ceux qui demeurent dans l’épreuve ?

Reconnaître les bienfaits.

Se réveiller, se vêtir, marcher, avoir la liberté de se rendre à la mosquée du quartier. En effet, pour nous, il s’agit d’une routine bien ancrée. Or, nombreux sont ceux qui ne peuvent goûter au délice d’une prière avec une assemblée, dans ce lieu de paix que représente la mosquée. Ils ne peuvent écouter le rappel du vendredi et retrouver un semblant de vie sociale. En effet, le vendredi est jour de partage et le souvenir de Dieu fédère la oummah.

Il est donc important de se rappeler que des personnes en situation de handicap demeurent isolées et c’est de ce constat qu’est née l’association « Au rythme de l’Espoir ». Karim BENAYECHE a initié ce projet en décembre 2017, Wittenheim, près de Mulhouse.  Le but est simple : rompre l’isolement de nos frères et soeurs en les accompagnant à la prière du vendredi.

 

De l’espoir à l’action.

Composée de 4 membres actifs et de 5 bénévoles, l’association  » Au rythme de l’Espoir » a vu aussi le jour suite à la bonne action d’une femme ayant l’habitude d’accompagner ses amies à la mosquée avec son véhicule personnel. Une fois sa santé mise à rude épreuve, celle-ci n’a pu poursuivre cette noble mission. Subnan’Allah, aujourd’hui, cette femme est une bénéficiaire de l’association. Le bien appelle le bien, les bénévoles perpétuent la solidarité.

Découvrez cette association en image, celle-ci veut allier accès au lieu de culte, sorties culturelles et loisirs pour toute personne à mobilité réduite. C’est cette partie de la population qu’elle souhaite soutenir au quotidien.

 

« Aider son prochain, c’est s’aider soi-même »

Telle est la devise de l’association qui utilisent aujourd’hui, les véhicules personnels de ses membres.  Pour ces jeunes très engagés, le soutien envers ces personnes doit être plus global et à l’avenir, ils espèrent développer d’autres types de services dans le secteur du handicap mental et psychique. Ils pensent donc à demain mais pour cela, il faut pouvoir détenir des moyens décisifs. Ils ont ainsi besoin d’un véhicule adapté TPMR (transport de personne à mobilité réduite) par le biais de dons qui permettront également de financer les frais de sorties.

Soutenir l’association et être un acteur engagé.

Cette association ne peut incarner la solidarité à elle seule. Ils ont donc besoin de nous ! Ils ont besoin d’accompagnateurs dans la région de Mulhouse et surtout de vous, pour identifier les personnes qui pourraient bénéficier de ce bienfait qui consiste à ce que l’on vienne à leur domicile pour ensuite les  conduire à la prière du vendredi. N’est-ce pas merveilleux? Et si c’était nous, notre père, notre soeur ? Il s’agit de faire un pas même si nous le vivons pas..

Restez donc connectés à la page Facebook de l’association car elle espère organiser prochainement, un tournoi de football ainsi qu’un gala de bienfaisance, in sha Allah.

 

D’apres Abû Hourayra – رضي الله عنه -, le Prophète – صلى الله عليه و سلم – a dit : « Quiconque soulage un croyant d’une des situations affligeantes de ce monde, Allah le soulagera de l’une des situations affligeantes le Jour de la Résurrection. Quiconque rend les choses faciles à quelqu’une en difficulté, Allah lui rend les choses faciles dans ce monde et dans l’autre. » (Muslim)

 

Je pense que ce hadith en dit beaucoup. La Oumma devrait se mobiliser davantage dans le secteur de l’handicap qui est un secteur oublié par notre communauté et œuvrer dans ce secteur. Ce n’est pas parce que quelqu’un est différent de nous qu’il doit être exclu, au contraire, notre religion appelle à l’aide et l’union dans toute ses formes.

Karim, Président et Accompagnateur du Vendredi

 

 

 

Vous aimerez peut-être:

email

No Comments

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Latest Tweets

  • It seems like you forget type any of your Twitter OAuth Data.